GERDA STEINER & JÖRG LENZLINGER

Le Dlire Romain
Muse de Valence, France 2019


L, dans la salle 9 du muse, dans le dpartement d’archologie, pousse Le Dlire romain. Il pousse silencieusement dans cette salle aux paupires baisses sur un pass devenu immobile. Il pousse dans l’amphore de plastique, sur les petites figurines qui l’habitent, sur la fontaine qui s’y cache. Il prolifre avec humour, le long des vitres de sa vitrine et tend vers nos regards curieux ses cristaux nourris de vin et d’ure. Il pousse avec malice les socles du temps et du savoir : l’antique, le naturel, l’artificiel sont-ils hermtiques ? Le vrai et le faux sont-ils spars ? Il invite qui s’y penche dcoller les vidences de leur cohrence pour en inventer de nouvelles. Il est plein de soif et d’aventures qui restent crire. Ce Dlire romain est rouge d’une hmorragie sans catastrophe dont il nous fait offrande. Il vient de loin. Depuis hier, depuis toujours, il prend soin de rester vivant et nous vivifie.  Ariane Chottin